الموريتانية للطيران تتسلم طائرة جديدة من نوع آمبراير - 145   ولد امحادي: عدم مشاركة فريقنا في بطولة الكيطنة للرماية لا علاقة له بالانتخابات الماضية   شركة البث توسع نطاق بث راديو القرآن وإذاعة موريتانيا   في توجنين: شكوى من السرقة الليلية   رئيس الحزب الحاكم يحمل الفريق الحكومي مسؤولية فشل الحوار الأخير بين النظام والمعارضة   قائد الأركان العامة للجيوش يتحدث عن وجود "متدربين أشقاء" في موريتانيا   استحداث مفوضية جديدة في نواذيبو   موريتانيا تشارك بكل أطيافها في مسيرة تنديدية بالعدوان الإسرائيلي على قطاع غزة   انواذيبو/ ورشة لتكوين المجتمع المدني على حماية التنوع البيئي   نقابة الصحفيين الموريتانيين توحد الفرقاء السياسيين للتضامن مع غزة  
البحث

الجريدة
الموقع القديم
الأخبار

URGENT/ Un enregistrement vidéo des 7 otages français et européens détenus par AQMI

Mieux qu’un signe de vie, c’est un enregistrement vidéo des sept (7) otages européens (4 français, un hollandais, un suédois et un sud-africain) qu’AMQI vient de transmettre à ANI, à l’occasion de l’anniversaire des trois ans d’enlèvement et de détention de ces otages.

Les français Pierre Legrand, Thierry Dol, Marc Féret et Daniel Larribe, le Néerlandais Sjaak Rijke, le Suédois Johan Gustafsson et Stephan Malcolm, à la double nationalité britannique et sud-africaine, visiblement en bonne santé, barbes soignées, drapés dans des caftans touaregs, exhortent leur peuple et leur gouvernement respectif à négocier leur libération.
Dans cette vidéo où les otages français précisent qu'ils parlent le 27 juin 2013, Daniel Larribe, 61 ans et demi, qui fut le premier à prendre la parole, affirme : «Je suis en bonne santé mais menacé de mort. (…) Je vous tiens responsables, vous, Autorités françaises, de tout ce qui peut m’arriver de mal à compter de ce jour». Et d’appeler proches, amis, société civile pour «se mobiliser massivement sur les Autorités françaises» avant d’ajouter : «Ma vie a été mise en danger par les bombardements de l’armée française».
Le hic est que cette vidéo est tombée en même temps que la marche effectuée à Paris, dans la nuit du dimanche 15 au lundi 16 septembre 2013, par les familles des quatre otages français enlevés au Niger par Aqmi en septembre 2010.
En effet, la marche a débuté à trois heures du matin, l’heure exacte de l’enlèvement de Pierre Legrand, Thierry Dol, Marc Féret et Daniel Larribe, il y a trois ans. Les familles se sont arrêtées en différents points symboliques, comme les sièges des entreprises françaises employeurs des otages (Areva, Vinci) et différents lieux de pouvoir (Elysée, Sénat, Assemblée nationale) pour remettre une lettre à chacune de leurs étapes. Elles ont terminé leur périple au Quai d’Orsay en remettant au ministère des Affaires étrangères un manifeste signé par plus de 12 000 personnes.

MOK
 

اضغط لصورة أكبر
تاريخ الإضافة: 16-09-2013 19:16:14 القراءة رقم : 7841
 الصفحة الرئيسية
 الأخبار
 قضايا و آراء
 تقارير
 مقابلات
 من نحن؟
 مابسي
 روابط
 اتصل بنا
 خارطة الموقع
 البريد الألكتروني
 الموقع القديم

www.ani.mr/radio/
عدد الزوار:71689248 جميع الحقوق محفوظة مابسي © 2009