الهابا تدعو إلى إخضاع حملات التبرع في وسائل الإعلام للضوابط القانونية   الأطراف المنظمة لمسيرة غزة تأسف لما حصل من "تجاذب سياسي"   قبل عيد الفطر .. تزايد وتيرة الهواجس الأمنية في السوق والسلطات تفرض طوقا أمنيا   دائرة الصراع تتسع في حزب "المستقبل" والساموري يقول بأن ولد بربص ليس أبا روحيا للحزب   موريتانيا ترسل وحدة عسكرية إلى كوت ديفوار للمشاركة في إعادة الأمن   الرئيس الموريتاني يعزي الرئيس الجزائري   دعوات في وزارة الثقافة من أجل الالتزام بالشفافية في التسيير   لقاء يجمع المستشارين الثقافيين في السفارات الموريتانية بوزير التعليم العالي   البيان الصادر عن اجتماع مجلس الوزراء   مجلس الوزراء يجتمع في القصر الرئاسي  
البحث

الجريدة
الموقع القديم
الأخبار

Urgent : Le MUJAO exécute le vice-consul algérien

Le Mujao a annoncé avoir exécuté, samedi, le vice-consul algérien Taher Tewatti qu’il détenait en otage depuis cinq mois après son enlèvement à Gao dans le nord du Mali.
 

L’exécution est intervenue, selon le mouvement après avoir épuisé trois ultimatums donnés au gouvernement algérien pour libérer des membres d’AQLI arrêtés à Ghardaya en contrepartie de la mise en liberté de Tewatti.
Selon un communiqué d’AQMI parvenu à ANI, le mouvement a indiqué que « le gouvernement demeure responsable des conséquences de décisions erronées et irresponsables de son président et de ses généraux ».
Dans son communiqué, AQMI rappelle avoir remis toutes les opportunités de négociation entre les mains du pouvoir algérien.
Ila en outre appelé « le peuple algérien à la révolte armée contre les despotes renégats et de s’allier aux moujahidins »
Le Mouavement pour l’unicité et le Jihad(Mujao) avait accordé un troisième ultimatum à l’Algérie pour qu’elle libère des membres du mouvement contre la vie de diplomates enlevés depuis trois mois à Gao dans le nord du Mali, a appris ANI de source informée.
Le vice-consul algérien Taher Tewatti avait été enlevé, en même temps que trois autres membres du consulat algérien de Gao au moment de son investiture par les islamistes armés.
Le deuxième ultimatum donné par le MUJAO avait expié vendredi dernier, alors que des appels avaient été lancés par les familles des otages demandant de leur accorder une nouvelle chance.
Selon cette même source, le mouvement avait accordé ce dernier ultimatum en réponse à l’appel du peuple algérien et dans l’espoir de voir les autorités algériennes répondent positivement à ses exigences.
Le mouvement avait exigé la remise en liberté de membres d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique(AQMI), dont Abou Ishagh Abderrahamne responsable juridique du mouvement arrêtés avec d’autres membre d’AQMI non loi de Ghrdaya.

 

اضغط لصورة أكبر
تاريخ الإضافة: 02-09-2012 13:27:06 القراءة رقم : 937
 الصفحة الرئيسية
 الأخبار
 قضايا و آراء
 تقارير
 مقابلات
 من نحن؟
 مابسي
 روابط
 اتصل بنا
 خارطة الموقع
 البريد الألكتروني
 الموقع القديم

www.ani.mr/radio/
عدد الزوار:71758958 جميع الحقوق محفوظة مابسي © 2009