منظمة آدم تطالب بتحويل السجون إلى مؤسسات تربوية وإعادة تأهيل السجناء   موقع "تقدمي" يطل في ثوب جديد   غدا الاثنين أول أيام عيد الفطر، والرئيس يوجه خطابا بالمناسبة   وزير الصحة: التهاب الكبد الفيروسي يشكل تحديا حقيقيا لبلادنا   اختتام الأنشطة الرمضانية، وتوزيع جوائز على الفائزين   ألاك: بعد شهر من معاناة انقطاع الكهرباء .. سبع قرى تستنجد برئيس الجمهورية   في نواذيبو: 500 يتيم يستفيدون من ملابس العيد   الموريتانية تلغي رحلتها إلى ازويرات بسبب خلل فني واستياء في صفوف الركاب   إشادة بالتجربة الموريتانية في مجال المسرح   موريتانيا تشارك في دورة تدريبية حول الرقابة على الأنشطة الإشعاعية والنووية  
البحث

الجريدة
الموقع القديم
الأخبار

Exclusif... Mort des deux otages occidentaux tués au Nigeria: Une source d’AQMI livre quelques détails

La mort, a priori par leurs ravisseurs, des deux otages anglais et italien, Chris McManus et Franco Lamolinara (enlevés le 12 mai dernier à Birnin Kebbi dans le nord-ouest du Nigeria où ils travaillaient pour une société italo-nigérianne, Stabilini Visinoni Limited), a suscité de vives protestations de la part de l’Italie, qui a exigé vendredi des explications de la part de Londres à la suite de l’intervention menée au Nigeria par les forces spéciales britanniques pour libérer les deux otages.
 

Selon une source proche du groupe affilié à Al-Qaïda qui avait pris en otage les deux occidentaux, les ravisseurs avaient contacté les parents de MacManus qui habitent à Manchester pour demandent une rançon de cinq millions d’euros et la libération de quelques prisonniers dans la sous-région. Les négociations étaient menées par des intermédiaires dont Moustapha Limam Chavii et un certain Mister Béguin lesquels finiront par adjoindre au dossier du britannique celui de l’italien dont ils négocieront également la libération.
Le hic est que le temps de la négociation devenait de plus en plus long et les exigences des parents des otages plus détaillées, notamment qu’ils veulent une preuve de vie des deux ingénieurs par des réponses précises aux questions, pour le britannique de savoir où il avait passé sa nuit de noce avec sa femme et pour l’italien où il avait rencontré pour la première fois, celle qui était devenue sa femme.
Pour le premier la réponse sera Manchester et le second Rome, ce qui était juste. Les parents des deux otages auraient également demandé une diminution de la rançon qui serait arrêtée à 1.200.000 euros.
Mais le temps continuait à s’écouler et la «Jamaat- Ettawhid pour la Sunna et le Jihad», plus connue sous le nom de Boko Haram ou encore «les Taliban du Nigéria» qui détenait les ingénieurs européens dans la ville de Sokoto, à la frontière avec le Niger par un groupe dirigé par Khaled Al-Barnaoui l’un des premiers nigériens à intégrer le GSPC avec lequel il a participé à l’attaque de Lemgheity, avant que le group ne prête allégeance à Al-Qaida et devienne AQMI, commençait à perdre confiance, les négociations avec les parents de l’otage britannique devenant plus difficiles, leurs demandes de report des délais plus fréquentes et ne versant qu’une maigre partie de la rançon, à la veille de l’opération qui sera menée à Sokoto par les commandos d’élite des "Special Boat Services" (SBS), une unité des Royal Marines et qui se soldera par la mort des deux otages.
Comme quoi, les britanniques avaient joué sur le temps pour localiser les ravisseurs et tenter de sauver les otages. Mais la riposte des ravisseurs aura été sans appel, tuant les deux ingénieurs, Chris McManus, 28 ans et Franco Lamolinara, 48 ans, avant de promettre des représailles contre tous ceux qui auront aidé leur ennemi.

Quoi qu’il en soit, l’opération échouée aura indigné les italiens dont le président Giorgio Napolitano a déclaré vendredi que «l’attitude du gouvernement britannique consistant à ne pas tenir l’Italie informée est inexplicable. Des éclaircissements politiques et diplomatiques sont nécessaires.» Et es éditorialistes de la Péninsule de déplorer tous l’attitude unilatérale de Londres: «La Grande-Bretagne se comporte toujours, peut-être même inconsciemment, avec la nostalgie de la gloire de son empire perdu», persifle Antonio Puri Purini dans le Corriere della Serra.
 

اضغط لصورة أكبر
تاريخ الإضافة: 10-03-2012 15:10:23 القراءة رقم : 2193
 الصفحة الرئيسية
 الأخبار
 قضايا و آراء
 تقارير
 مقابلات
 من نحن؟
 مابسي
 روابط
 اتصل بنا
 خارطة الموقع
 البريد الألكتروني
 الموقع القديم

www.ani.mr/radio/
عدد الزوار:71805782 جميع الحقوق محفوظة مابسي © 2009